L'IMOCA MACSF s'est élancé dans la course de la Transat Jacques Vabre

Le Havre, France, 27 octobre 2019

La Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre 2019 commence dimanche 27 octobre à 13h15. Retour en images sur la matinée du départ et les perspectives de course pour Isabelle Joschke, la skipper de l'IMOCA MACSF et son co-skipper Morgan Lagravière.

Isabelle Joschke et Morgan Lagravière, skippers de l'IMOCA MACSF font équipe pour la première fois dans une grande course comme la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, la plus longue des courses transatlantiques.

L’IMOCA MACSF a quitté le ponton à 8h43 pour aller se placer sur la ligne de départ prévu à13h15.  Cinquante-neuf  bateaux s'élancent dont 29 bateaux de 60 pieds (18,28 m) de la classe IMOCA pour parcourir les 4350 milles nautiques ente Le Havre et Salvador de Bahia au Brésil.

« Le début de course de la Transat Jacques Vabre est délicat pour trois raisons : le trafic, la météo et le changement de rythme », explique Morgan Lagravière, co-skipper de l’IMOCA MACSF au côté de la skipper Isabelle Joschke. Compte tenu des dépressions présentes en ce moment au-dessus de l’Atlantique, les quatre premiers jours sont décisifs.

nzbfdgv1lp-image.png

La Route du Café de la Transat Jacques Vabre est la seule course transatlantique qui change d’hémisphère.

« L’objectif c’est avant tout de terminer. De toute façon pour gagner une course, il faut arriver au bout », rappelle Isabelle Joschke. « Il faut savoir garder la tête froide. Résister à la tentation de montrer les muscles et faire prendre trop de risques au bateau », renchérit Morgan Lagravière.

Et la tentation sera forte car avec ses nouveaux foils, l’IMOCA MACSF peut aller vite, très vite. « Nous tablons sur une progression de 30% du potentiel de vitesse dans des conditions optimales », précise Isabelle Joschke.

Toutes les décisions liées à la navigation seront entre les mains des deux skippers après le départ. « Pendant la Transat Jacques Vabre, pour la catégorie IMOCA, tout aide venant de l’extérieure en matière de stratégie est interdite : c’est à l’équipage de se débrouiller seul. Les règles sont différentes pour la catégorie Multi50 », indique Alain Gautier.

  • La trajectoire de l'IMOCA MACSF est à suivre en temps réel sur www.voile-macsf.fr

  • Pour télécharger d'autres photos de l'IMOCA MACSF : rendez-vous dans la médiathèque

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Expert

Contacts Presse

Fichiers attachés

Sujet liés

Informations