Transat Jacques Vabre : Fabien Delahaye avec Isabelle Joschke sur MACSF

21 mai 2021

Trois mois après son retour aux Sables d’Olonne suite à sa belle campagne autour du monde, la skipper MACSF Isabelle Joschke se projette vers la saison 2021 qui s’annonce excitante. Point d’orgue de l’année : la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre qu’Isabelle a choisi de disputer aux côtés de Fabien Delahaye, Figariste de renom et as de la performance, victorieux de la Volvo Ocean Race avec Dongfeng Race Team. Quant à l’IMOCA MACSF, il sera remis à l’eau la semaine prochaine à Lorient La Base après un séjour de quelques semaines au hangar pour réparer les dommages survenus pendant le Vendée Globe. La reprise des entraînements commencera début juin.

Pour sa 3ème participation à la Transat Jacques Vabre en 2021, Isabelle Joschke fera équipe avec un navigateur chevronné qui brille sur le circuit Figaro Bénéteau. Champion de France Elite de Course au Large en 2011, le Normand Fabien Delahaye est un spécialiste de la performance. Sa mission : aider à la compréhension et à la connaissance du bateau, optimiser les réglages et les manœuvres à bord. Entre Isabelle et Fabien, la première collaboration remonte à 2018 avant la Route du Rhum. Elle s’est poursuivie durant la préparation du Vendée Globe.

 

Avec Fabien Delahaye, une association qui a déjà fait ses preuves

« On se côtoie depuis des années. On s’est connu sur le circuit Figaro. Fabien a toujours navigué avec des marins de top niveau et c’est un skipper extrêmement compétent. Il apporte beaucoup, tant sur la navigation que dans l’utilisation du bateau, des instruments, de l’électronique et des logiciels. Sa présence représente une grosse valeur ajoutée pour le team MACSF. En plus, il est très agréable à vivre, c’est une chance de faire équipe ensemble », affirme Isabelle qui a acté leur association sur la prochaine Jacques Vabre en janvier dernier lors de son escale brésilienne.

« J’ai commencé à travailler avec Isabelle dès 2018 sur la version du bateau à dérive. En 2020, j’ai continué à m’occuper de la partie performance pour le projet Vendée Globe : mon rôle consistait à créer un mode d’emploi du bateau. Il y a des milliers de possibilités de régler un monocoque. Entre nous, cela se passe super bien. Isabelle bosse dur et elle est facile à vivre », raconte Fabien qui retrouvera cette course qui lui est familière. Le Normand compte déjà 3 participations dont une victoire en 2013 en Class 40 et une place de dauphin en 2019.

 

Retour à l’entraînement début juin

Isabelle et Fabien ont quelques semaines pour se préparer à leurs courses en double sur l’IMOCA MACSF. Le programme est dense comme l’explique Isabelle : « Je vais recommencer à naviguer début juin. Fabien qui dispute actuellement la Transat en double Concarneau-Saint Barthélémy me rejoindra rapidement pour suivre la préparation jusqu’à fin juillet. Côté compétitions, le premier rendez-vous important de la saison sera la Rolex Fastnet Race le 8 août, régate mythique qui se court cette année sur un parcours inédit entre Cowes et Cherbourg et qui devrait réunir plus de 450 bateaux… Ensuite MACSF participera au Défi Azimut du 15 au 19 septembre, la dernière course avant la Transat Jacques Vabre qui est l’objectif n°1 de la saison. »

 

Remise à l’eau de l’IMOCA MACSF après un check-up complet

Il faut du temps et beaucoup d’attentions pour se remettre d’un tour du monde. L’aventure est, dit-on, aussi éprouvante pour l’organisme des marins qu’elle l’est pour la structure des machines. Dès son retour à Lorient en mars dernier, le monocoque MACSF est rentré au hangar pour y subir vérification, révision et travaux de réparation. Il sera remis à l’eau dès la semaine prochaine, entre le 25 et le 30 mai, en fonction des conditions météo.

« Dès le lendemain de son retour des Sables d’Olonne, le chantier a été mis en route. Il fallait faire vite, on avait pris un mois de retard sur nos prévisions à cause de l’avarie sur le vérin de quille. L’équipe technique a tout passé en revue : l’accastillage, les voiles, l’électronique et tous les recoins du bateau. Il était plutôt en bon état mis à part le secteur de la coque autour de la quille qui a souffert. Certaines structures à peine visibles qui avaient été abimées ont été renforcées mais l’IMOCA MACSF n’a connu aucune transformation », indique Isabelle.

La skipper a pris pendant ce temps un repos bien mérité, elle a coupé avec la voile pour reprendre des forces. « Je n’ai pas encore totalement récupéré. Je sens que cela tire quand je fais mes séances de préparation physique. Je dois refaire tous mes muscles. Il y a encore du boulot », avoue Isabelle. Il lui reste encore quelques jours pour se mettre en condition avant de reprendre les entraînements et les courses de la saison 2021.

 

Le programme sportif 

Rolex Fastnet Race : départ le 8 août
Défi Azimut : 15 au 19 septembre
Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre : départ le 7 novembre

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Experts

Contact Presse

Fichiers attachés

Sujet lié

SITE MACSF.FR