L’IMOCA MACSF est contraint d’abandonner la Transat Jacques Vabre compte tenu de l’ampleur des réparations à réaliser

Lorient, France, 7 novembre 2019

A la suite de l’avarie survenue à la quille du bateau, les skippers Isabelle Joschke et Morgan Lagravière sont contraints d’abandonner la Transat Jacques Vabre. L’étendue des réparations nécessaires rend impossible de repartir en course dans les temps impartis. Isabelle Joschke reprendra la navigation en solitaire sur l’IMOCA MACSF à la fin du mois.

Isabelle Joschke et Morgan Lagravière, skipper et co-skipper de l’IMOCA MACSF ont informé l’organisation de la Transat Jacques Vabre qu’ils étaient contraints d’abandonner la course. Après un choc le 27 octobre lors du passage de la bouée à Etretat, l’équipage avait décidé de faire escale car il y avait un risque important de perdre la quille. L’IMOCA MACSF avait d’abord dû faire une halte à Brest en raison des conditions météo et d’une mer forte, avant de rejoindre Lorient son port d’attache, afin de réaliser les travaux pour repartir dans la Transat Jacques Vabre.

« Après la sortie de l'eau, les experts et les architectes ont effectué une analyse approfondie des dégâts, la fixation du palier de quille étant une zone très sensible. Grâce aux ultras sons, une fissure importante dans le fond de coque a été découverte, ce qui nécessite une intervention longue et complexe avec la fabrication d'une nouvelle pièce par une entreprise externe. Il n'est donc plus envisageable pour l’IMOCA MACSF de repartir pour la Transat Jacques Vabre avant la fermeture de la ligne d’arrivée », explique Alain Gautier, team manager Voile MACSF.

Dès la fin des réparations et la remise à l’eau du bateau d’ici trois semaines, Isabelle Joschke reprendra l’entraînement afin de se préparer aux prochaines courses en solitaire en 2020, The Transat en mai et Transat New-York Vendée en juin.

«Ma déception est profonde mais je vais maintenant me focaliser sur la saison 2020Mon principal objectif c’est désormais la course en solitaire et le prochain Vendée Globe qui partira dans un an. Je souhaite repartir au plus vite sur l’eau pour raconter une nouvelle histoire », déclare Isabelle Joschke.

Stéphane Dessirier, directeur général du groupe MACSF, renouvelle sa confiance à l’équipe Voile MACSF : « Je m’associe aux collaborateurs de la MACSF pour exprimer mon soutien à Isabelle Joschke, ainsi qu’à Alain Gautier et toute l’équipe technique qui travaillent d’arrache-pied pour remettre le bateau en état de naviguer en toute sécurité. Les premières navigations avec l’IMOCA MACSF ont donné un aperçu de ses performances. Nous sommes convaincus qu’il répondra à toutes ses promesses dès qu’il sera remis à l’eau et qu’Isabelle mobilisera tout son talent et son expérience pour mener à bien le projet Vendée Globe 2020 ».

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Experts

Contacts Presse

Fichiers attachés

Sujet liés

Ils parlent de nous

Informations