"Nous investissons dans des startups e-santé utiles à nos sociétaires" : Stéphane Dessirier

Paris, France, 15 juillet 2020

A l'occasion de la participation à la levée de fonds dans la startup Synapse Medicine, Stéphane Dessirier, directeur général de la MACSF, explique la stratégie de la mutuelle vis à vis des startups qui développent des nouvelles technologies et l'intellignece articifielle pour les mettre au service des professionnels de la santé.

Pourquoi la MACSF a-t-elle choisi de participer à la levée de fonds de Synapse Medicine ?

Stéphane Dessirier, directeur général de la MACSF : 

mpd9hzcc14-phpo6ku70Comme assureur des professionnels de santé, nous sommes très attentifs aux innovations qui permettent de progresser en matière de prévention des risques. Or Synapse Medicine utilise l’intelligence artificielle pour prévenir les accidents liés à l’usage des médicaments. Ces accidents médicamenteux restent très nombreux : ils sont responsables de 10 000 et 30 000 décès annuels et de 130 000 hospitalisations en France

De plus, Synapse a beaucoup d’atouts qui en font une société très prometteuse. Fondée par deux médecins, cette strartup dispose d’une équipe pluridisciplinaire solide et d’une plateforme technologique pleinement opérationnelle qui lui permet d’afficher des ambitions de développement non seulement en France mais aussi à l’étranger. Elle a montré son potentiel et ses capacités de mobilisation lors de la crise du coronavirus en élaborant deux plateformes technologiques, l’une pour le grand public, l’autre pour un essai clinique du CHU de Bordeaux, afin de sécuriser la compatibilité des traitements médicamenteux du Covid-19.

De manière générale, quelle est la politique de la MACSF vis-à-vis des startups ?

Stéphane Dessirier :

mpd9hzcc14-phpo6ku70La politique de la MACSF vis-à-vis des startups est à la fois sélective et prudente. Nous investissons dans des startups qui touchent à l’exercice des professionnels de santé : soit dans le cadre de l’organisation du parcours de soins ; soit de la gestion du temps médical ou encore de l’augmentation des soins par l’intervention de l’intelligence artificielle. Nous veillons à ce qu’il y ait toujours un professionnel de santé parmi les fondateurs et au respect de l’éthique médicale. Nous prenons une part minoritaire en partenariat avec des fonds de capital-risque généralistes. Jusqu’à présent, nous avons investi dans près d’une dizaine de startups françaises.

Pourquoi la MACSF s’intéresse-t-elle aux startups ?

Stéphane Dessirier :

dnvkmbb91z-phptgxrinLa priorité de la MACSF est d’être utile à ses sociétaires. En nous intéressant aux startups e-santé, nous faisons une veille technologique qui nous permet d’identifier les innovations et d’anticiper les évolutions des pratiques médicales afin d’accompagner les professionnels de santé et de les aider à préparer l’avenir.

Nous sommes à la fois dans notre rôle d’assureur du risque médical en cherchant à prévenir le risque et adapter nos couvertures d’assurance, et nous sommes dans notre rôle de mutualiste en accompagnant nos sociétaires. Et nous intervenons comme un investisseur, acteur du monde de la santé. Par notre soutien à des startups, nous espérons contribuer à faire émerger, parmi elles, de futurs champions de l’e-santé en France.


Pour aller plus loin

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Experts

Contacts Presse

Sujet liés

Événement

Ils parlent de nous

SITE MACSF.FR