La MACSF propose deux nouveaux fonds responsables dans son assurance vie

Paris, France, 14 septembre 2021

Un fonds transition énergétique et un fonds solidaire font leur entrée dans l’offre d’assurance vie multisupport de la MACSF. Elle comporte donc aujourd’hui 5 supports d’investissements responsables afin de permettre aux sociétaires de diversifier leurs placements et de donner du sens à leur épargne. La MACSF intègre par ailleurs des engagements plus exigeants chaque année pour son actif général et des critères ESG dans sa politique d’investissement.

La crise sanitaire ajoutée à l’accumulation récente de catastrophes naturelles et climatiques n’ont fait que renforcer l’intérêt croissant que les épargnants portent à l’investissement responsable. La MACSF a donc décidé d’élargir la gamme d’unité de compte de son assurance vie à un fonds transition énergétique, Schroder Global Energy Transition géré par Schroders, et à un fonds solidaire baptisé Insertion Emplois Dynamique géré par Mirova.  

Cinq unités de compte responsables

Les deux nouvelles unités de compte accessibles dans les contrats Assurance vie et Retraite à partir du 13 septembre, viennent s’ajouter aux trois fonds dotés du label ISR[1] (Investissement Socialement Responsable) qui étaient déjà présents au sein de l’assurance vie de la MACSF depuis plusieurs années : Medi Convertibles Responsable composé d’obligations convertibles européennes, Sycomore Sélection Responsable composé d’actions européennes et Echiquier Agenor SRI Mid Cap Europe composé de petites et moyennes valeurs européennes.

Le nouveau fonds Schroder Global Energy Transition est investi en actions internationales et centré sur la thématique de la transition énergétique. Il a obtenu le label Greenfin[2] décerné par le ministère français de la Transition écologique.

« Nous avons fait le choix d’un fonds pur et exclusivement axé sur l’ensemble de la chaine de valeur énergétique : de la production, au stockage, jusqu’à la distribution. Le processus d’investissement avéré du fonds permet d’identifier les entreprises aux indicateurs financiers et économiques solides, avec une forte aptitude à stimuler la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Schroder Global Energy Transition est un fonds de conviction de long terme, géré de manière active, avec un biais défensif (sélection de valeurs, gestion de la liquidité) qui lui permet de profiter de la hausse des valeurs liées à la transition énergétique tout en respectant des critères d’investissement très stricts », ajoute Maud-Kelly Crapeau, responsable ESG[3] et gérante de portefeuille, du groupe MACSF.

Le fonds Insertion Emplois Dynamique de Mirova également accessible au sein de l’assurance vie de la MACSF depuis le 13 septembre, est un fonds thématique sur l’emploi. Composé majoritairement d’actions européennes, il sélectionne les entreprises sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Il consacre entre 5% et 10% de ses investissements, en partenariat avec France Active, à des structures solidaires, non cotées, participant à la création et consolidation d’emplois en France notamment pour les personnes en difficulté d’insertion. Ce fonds a obtenu le label Finansol[4] le label ISR, et le label Relance.[5]

 « Cet enrichissement de notre offre d’unités de compte entre pleinement dans la stratégie d’investissements responsables que conduit la MACSF depuis longtemps. Nous proposons à nos sociétaires des placements de qualité qui répondent à la fois à leur souhait de performance, de diversification, et à leur aspiration de contribuer à une économie plus durable grâce à leur épargne. Dans le même temps, nous appliquons des critères toujours plus exigeants aux placements que réalise la MACSF tous les ans en tant qu’investisseur institutionnel dans le cadre de son actif général », déclare Stéphane Dessirier, directeur général du groupe MACSF.

Une politique d’investissement responsable sur le fonds en euros

Chaque année, la MACSF s’engage sur un pourcentage toujours plus important de détention d’investissements responsables dans la poche obligataire de son actif général : en 2021, au moins 8% (soit environ 1,6 milliard d’euros) de l’ensemble du portefeuille obligataire dont 80% en obligations vertes.

« Les obligations responsables, que nous intégrons dans notre gestion financière, contribuent à la transition vers un modèle économique bas-carbone, en cohérence avec les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. Ce type d’investissements nous permet d’offrir à nos sociétaires le meilleur en terme de performances financières, tout en agissant de manière positive sur la société et l’environnement », explique Anne-Sophie Demorgny, responsable Durabilité et gérante de portefeuille obligataire, du groupe MACSF.

Un dialogue est mis en place avec les entreprises dont la MACSF est actionnaire ou créancier obligataire afin de les inciter à prendre en compte les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leurs décisions de gestion.

Pour les entreprises dont les activités ne correspondent ni aux valeurs, ni aux critères ESG qu’il a défini, le groupe MACSF a pris des décisions d’exclusion depuis plusieurs années. Sont ainsi exclues des nouveaux investissements : les entreprises du secteur du tabac ; les entreprises qui développent des nouveaux projets charbon ou dont la part du charbon dans le chiffre d’affaires est supérieure à 20% ; ainsi que les entreprises portant des atteintes graves aux Principes du Pacte Mondial[6] des Nations Unies.

« Nous donnons clairement une orientation responsable à la gestion du fonds en euros présent dans l’assurance vie de la MACSF, à laquelle s’ajoute une place importante accordée aux investissement dans le secteur de la santé, ce qui pour nous, en tant que premier assureur de professionnels de santé, correspond à notre volonté d’être un assureur et un investisseur responsable », précise Stéphane Dessirier.

Voir le replay du webinaire sur la finance responsable


[1] Le label ISR a été créé en 2016 par le ministère de l’Economie et des Finances pour permettre aux épargnants et aux investisseurs professionnels, de distinguer les fonds mettant en œuvre une méthodologie robuste d’investissement socialement responsable (ISR), aboutissant à des résultats mesurables et concrets.
[2] Le Label Greenfin ( anciennement label TEEC) est le 1er label d’État dédié à la finance verte. Lancé fin 2015 au moment de la COP 21 garantit la qualité verte des fonds d’investissement. Il exclut les fonds qui investissent dans des entreprises du secteur nucléaire et des énergies fossiles.
[3] Critères ESG : critères environnementaux, sociaux et de gouvernance qui permettent d’évaluer la prise en compte du développement durable et des enjeux de long terme dans la stratégie des acteurs économiques (entreprises, collectivités locales…)
[4] Le label Finansol a été créé en 1997 pour distinguer les produits d’épargne respectant plusieurs critères dont la solidarité, la transparence, l’information notamment sur les frais appliqués.
[5] Le label Relance est décerné par le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance aux supports d’investissements qui soutiennent les fonds propres des PME et ETI françaises et respectent des critères ESG.
[6] Les principes du Pacte Mondial des Nations Unies sont au nombre de 10 et sont relatifs au respect des droits humains, aux normes internationales du travail, à l’environnement et à la lutte contre la corruption.

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Experts

Contacts Presse

Fichiers attachés

Sujet liés

SITE MACSF.FR