Chronique santé Vendée Globe #4 : travailler l'équilibre et le renforcement musculaire

Les Sables-d'Olonne, France, 11 novembre 2020

Pour sa 4e chronique santé, le médecin du Vendée Globe Jean-Yves Chauve décrit les difficultés d’adaptation de l’organisme des navigateurs aux conditions de vie à bord et souligne l’importance de bien s’y préparer grâce à un entrainement spécifique à terre et en mer.

Dès le 3e jour de la course, les bateaux du Vendée Globe 2020 ont traversé une grosse dépression météo mettant leurs skippers à rude épreuve alors qu’ils n’étaient pas encore bien habitués à la vie en mer.

 « Apathie, somnolence, mal de tête, manque d’appétit, moral en baisse, nausées ou pire, le mal de mer est parfois un incontournable à l’instar de virus encore plus redoutables. », estime le Docteur Chauve.

Même les navigateurs les plus aguerris peuvent en subir les désagréments. Or, il n’y a grand-chose d’autre à faire que … d’attendre que ça passe ! Confronté aux mouvements violents du bateau, l’organisme s’adapte d’autant mieux que le sportif a suivi un entrainement afin de développer son sens de l’équilibre. En effet, la proprioception qui est la capacité à ressentir et à gérer la position des différentes parties de notre corps, se cultive et se travaille. D’où l’importance de la préparation :

« Peu à peu, vous deviendrez ce funambule, ce skipper capable de se déplacer la nuit sur le pont incliné d’un bateau, malgré les soubresauts et le choc des vagues », décrit le médecin.

La préparation physique avant le départ doit non seulement porter sur le renforcement musculaire des parties du corps qui seront le plus sollicitées comme les bras et les épaules, mais aussi sur celles qui le seront le moins.

« Dans ce voyage de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres autour du globe, le rayon d’action du skipper se résume à quelques mètres. Dans les rares moments où le pont du bateau est praticable, la balade fait au maximum 18,28 mètres, la longueur du bateau. Pas l’idéal pour garder des jambes puissantes si, par malheur, en fin de parcours, il faut se hisser seul en haut du mat. Lors du Vendée-Globe 2016, une étude a montré à l’arrivée, une fonte musculaire significative chez un grand nombre de skippers », raconte Jean-Yves Chauve.

Et puis, il faut aussi se préparer pour faire face à des efforts musculaires à la fois violents et intenses.« Sur certaines manœuvres, le rythme cardiaque dépasse 180 pulsations par minute, aussi élevé qu’un coureur de 100 mètres », indique le médecin de la course. C’est pourquoi chaque skipper du Vendée Globe subit des examens médicaux poussés pour vérifier sa bonne condition physique avant de s’engager dans ce tour du monde à la voile en solitaire de près de trois mois.

Pour accroître ses performances et sa résistance, chaque skipper a sa méthode. Isabelle Joschke, skipper de l'IMOCA MACSF, qui participe pour la première fois au Vendée Globe, a adapté son entraînement sportif à sa taille et à sa physionomie. La pratique du Pilates tient une place importante dans sa préparation.

"Le Pilates correspond parfaitement à mes besoins. A travers cette méthode, j’ai appris à travailler en isométrie, c’est-à-dire à engager les muscles agonistes et antagonistes en même temps, pour gagner en puissance dans mes mouvements. Par exemple, j’utilise à la fois les dorsaux et les pectoraux lorsque je soulève une voile, ou encore je suis bien reliée à mes pieds lorsque je tourne les manivelles de la colonne. Le Pilates a également pour objectif d’allonger les muscles à travers l’effort, contrairement à la musculation classique qui provoque leur raccourcissement. L’idée est de gagner en souplesse et cette notion est centrale dans ma préparation. La souplesse permet un mouvement plus économe et donc un gain de puissance et d’endurance", explique Isabelle Joschke. 

Isabelle Joschke a également mis en place quelques aménagements sur son bateau pour optimiser au maximum sa force musculaire, comme par exemple un pédalier qui lui permet d'utiliser la force des jambes pour hisser ses voiles et pas seulement celles des bras. 

Pour en savoir plus sur la préparation d'Isabelle Joschke : consultez le dossier de presse

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Experts

Contacts Presse

Sujet lié

SITE MACSF.FR