Chronique santé Vendée Globe #8 : dormir malgré les bruits

Les Sables-d'Olonne, France, 9 décembre 2020

Dans sa 8ème chronique santé du Vendée Globe 2020, le médecin de la course Jean-Yve Chauve s'intéresse aux bruits que subissent les navigateurs : en moyenne 90 décibels avec des pointes jusqu'à 120 décibels ! Un volume sonore qui accentue la fatigue des skippers et compromet la qualité de leur sommeil.

Le bruit n'est pas le monopole des villes. En plein milieu de l'océan, les navigateurs partis pour le tour du monde le subissent au quotidien.

"Des bings et des bangs qui vous martèlent la tête et se répercutent jusqu’au plus profond du corps. Ils sont amplifiés par la rigidité de la coque en carbone qui fait caisse de résonance. Parfois les déflagrations dépassent 120 décibels. 120 décibels c’est le bruit tout à côté d’un marteau-piqueur ou d’un Airbus au décollage. A ce stade, le bruit devient douleur. Insupportable", décrit le Dr Chauve, médecin de la course du Vendée Globe dans sa 8eme chronique à lire sur le site du Vendée Globe.

Heureusement, la plupart du temps le volume sonore n'atteint pas ce niveau comme le précise Jean-Vves Chauve : "la moyenne sonore est à 90 décibels, la limite du supportable". Il distingue les bruits nocifs comme le grondement de l'eau sur la coque, qui se situent dans les fréquences basses et les bruits les plus informatifs, plus aigus, qui signalent souvent une anomalie. 

Par ce qu'ils sont seuls sur leur bateau, les skippers sont en hypervigilance. "Un bruit, un changement de comportement du bateau et c’est le réveil, instantané", raconte le médecin de la course. Le bruit est une alerte, souvent synonyme de décision à prendre. Il peut être aussi synonyme de choc violent lié à  un "obstacle flottant qui va endommager la quille ou déchiqueter le foil ou la dérive..." dans les cas les plus graves. 

Bref, les bruits contribuent au stress des navigateurs solitaires et altèrent la qualité de leur sommeil mais ils sont aussi des avertisseurs du danger. Si bien qu'il est difficile aux skippers de vraiment s'en protéger, comme l'explique le Dr Chauve, avec des conséquences possibles à long terme sur leur concentration, leur vivacité et leur moral. 


Retrouvez

 

 

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Experts

Contacts Presse

Fichiers attachés

Sujet lié

SITE MACSF.FR