Isabelle Joschke MACSF

Isabelle Joschke, skipper de l'IMOCA MACSF, quelques jours avant le départ de la course Vendee-Arctique- Les Sables de l'Olonne :

« La priorité pour moi, le projet et toute l’équipe, c’est clairement de terminer. Je suis là pour me qualifier. J’ai aussi besoin d’éprouver le bateau et de me jauger car il y a longtemps que je n’ai pas navigué en format solitaire et en confrontation. Comme je suis un petit gabarit, je veux savoir où me placer par rapport aux autres. Par expérience, je sais que je vais perdre du terrain au cours des manœuvres parce que cet exercice me prend plus de temps. On a une flotte avec un nombre important de bateaux neufs et des concurrents très solides. Il n’y a pas beaucoup de débutants, ni de petits gabarits. Mais je ne prendrai aucun risque inutile. Je dois finir. Pour moi, cette course est là pour répondre à des questions, plus que pour réaliser un objectif de résultats. Mon état d’esprit n’est pas de me dire ça passe ou ça casse, ou bien encore d’être devant avant tout. Je ne suis pas une tête brûlée. Je choisirai la route où il y a le moins de danger. Pour autant il n’y a jamais zéro risque sur une transat. On va quand même à 60 degrés Nord ! », rappelle la skipper de l’IMOCA MACSF.

en savoir plus : lire le communiqué

Expert

Album

Informations