Vendée Globe : Nouvelle avarie de quille et abandon pour Isabelle Joschke

9 janvier 2021

Ce samedi 9 janvier en fin d’après-midi sur l’IMOCA MACSF, Isabelle Joschke a constaté la casse du faux vérin de quille installé le dimanche 3 janvier dernier suite à la perte de la tige de vérin hydraulique. Elle naviguait dans des conditions difficiles près du centre de la dépression venue d’Argentine, sous 30 à 35 nœuds de vent et dans une mer forte et cassante. Le positionnement de sa quille n’est plus contrôlé ; cette dernière reste solidaire du bateau mais la perte du vérin entraîne une légère voie d’eau à bord de son IMOCA. La skipper de MACSF a immédiatement affalé sa grand-voile et évolue sous tourmentin seul pour stabiliser le bateau ; Isabelle Joschke est actuellement en sécurité.

Alain Gautier, team manager de MACSF, explique ce soir : « Isabelle prend actuellement la mesure des choses. Elle doit garder de la vitesse pour ne pas être le jouet des vagues et que l’eau n’entre pas dans le bateau. Elle est soumise au comportement de celui-ci, le problème étant qu’elle navigue dans le sens de la dépression et que les conditions vont se détériorer cette nuit. Demain une rotation du vent devrait lui permettre de mettre cap plus au Nord- Est pour échapper à cette dépression et une mer plus ordonnée pourrait lui faciliter les choses.
Il est évident qu’Isabelle ne peut plus continuer ce Vendée Globe et va devoir abandonner. Nous sommes en contact permanent et étudions avec elle les différentes options pour les prochains jours. 
»
 

Dimanche 3 janvier, la tige du vérin hydraulique de quille de l’IMOCA MACSF s’était désolidarisée de la tête de quille, la privant du système de pendule permettant de basculer la quille au vent. Une solution avait été immédiatement mise en place par Isabelle Joschke, en concertation avec son team technique, à savoir l’activation d’un faux vérin qui permettait de bloquer la quille à la verticale dans l’axe du bateau. C’est ce faux vérin qui a cassé ce jour.

En 11e position à 18h et première femme de ce Vendée Globe, Isabelle Joschke faisait une course remarquable aux avant-postes, revenant toujours plus forte après chacun de ses problèmes techniques et faisant preuve d’une pugnacité et d’une force mentale incroyables.
Ce soir, la désillusion est immense pour la navigatrice.
 

Eric Mollard, directeur de la communication du Groupe MACSF, réagit :

« L’avarie qui impose l’abandon fait malheureusement partie d’un défi tel que le Vendée Globe. L’aventure que nous a fait vivre Isabelle, en ces temps difficiles, est exceptionnelle. Elle a réalisé une performance incroyable, démontrant qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleurs. La MACSF et l’ensemble de ses collaborateurs sont fiers de voir les couleurs de leur groupe portées par une navigatrice de cette envergure.
Notre priorité reste, bien entendu, la sécurité d’Isabelle et toute l’équipe est mobilisée pour qu’elle puisse rallier un port au plus vite, avec l’aide de l’organisation de course.
Nous serons particulièrement attentifs aux prochaines heures. Isabelle et son équipe peuvent compter sur notre soutien sans faille.
 »

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Experts

Contact Presse

Fichiers attachés

Sujet liés

Ils parlent de nous

SITE MACSF.FR