VACCINS OBLIGATOIRES : Pas de mises en cause chez les professionnels de santé

18 octobre 2017

La MACSF, 1er assureur des professionnels de santé interpellée par le buzz médiatique des « anti » ou « pro » vaccins souhaite rebondir, aujourd’hui, sur ce dossier qui fait débat.

64snv4g2v6-vaccins-obligatoires-pas-de-mises-en-cause-chez-les-professionnels-de-sante-reference.jpg

Avec un portefeuille de 900 000 clients-sociétaires professionnels de santé dont 300 000 assurés en responsabilité civile professionnelle, la MACSF est un observatoire légitime du monde de la santé.

 Le docteur Thierry Houselstein, directeur médical à la MACSF, a analysé les déclarations de sinistre des 10 dernières années.

« Depuis 2007, nous avons reçu 86 réclamations mettant en cause la vaccination. C’est très peu, rapporté au nombre total de vaccinations effectuées chaque année en France mais aussi par rapport à l’ensemble des réclamations. Sur ces 86 déclarations, qui concernent majoritairement les médecins généralistes, les pédiatres et les infirmier.es, plus de la moitié sont liées à l’injection en elle-même (la fameuse crainte de la piqure) : malaise vagal puis chute au décours de l’injection par exemple. Les autres dossiers concernent la survenue d’effets secondaires souvent habituels ou connus après vaccination. Pour les 5 autres dossiers, aucun lien n’a été démontré - après expertise - entre la vaccination et les pathologies parfois lourdes déclarées par le patient (deux cas de sclérose en plaque, un cas de sclérose latérale amyotrophique et deux myofasciites à macrophages). Ces données, tirées de nos bases, apportent un éclairage objectif au débat portant sur les risques associés à la vaccination. »

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Contacts Presse

Fichier attaché

SITE MACSF.FR